Aller au contenu principal

Le mouvement Benno Sopi Ndiarème annonce le financement de 200 femmes

Le président Benno Ndiarème a tenu une rencontre ce lundi au siège du mouvement pour décliner la stratégie à entreprendre pour que toutes les femmes de Diourbel qui n'ont pas été financées soient enrôlées.

" Nous avons commencé à financer depuis 2014. Aujourd'hui, d’autres descendent sur le terrain comme Fatou Diané et Madame Mangara, ce n'est que bonne chose , Madame Aminata Tall présidente du conseil économique sociale et environnemental décidé de venir en aide à toutes les autres personnes, qui sont restées juste la sans financement" renchérit Saer Diop .

 

La plateforme de l’émergence au féminin au chevet de malades de l’hôpital de Diourbel

En marge de la cérémonie de lancement de la plateforme de l'émergence au féminin , Les membres de la structure de Fatou Diané Guèye ont démarré leurs activités ce mardi, par un don de sang à la salle Abdourahmane Sèye de la mairie de Diourbel,

 

Elles se sont mobilisées ce matin dans l’enceinte de la mairie pour venir en aide la banque de sang de l’hôpital Heinrich Lubcké , afin de soulager les malades qui en ont besoin.

 

Bac 2018 : 576 candidats composent à Bambey

Les candidats se sont repartis dans deux centres : le lycée de Bambey et  le CEM Dierry Fall.  Le nombre de jurys est de trois: 746, 747 ,748.

 

Le jury 746 loge au CEM Dierry  Fall avec les séries LV1 et LV2. Les candidats inscrits sont 325 dont 3 absents donc le nombre de candidats composé est de 312.

 

Au lycée de Bambey on y retrouve les jurys 747 et 748. Le premier cité regroupe les séries LV1 et LV2  avec 267 candidats inscrits dont 5 absents.

Baccalauréat général 2018 : 2505 candidats en lice dans le département de Diourbel

Le baccalauréat général 2018 a démarré sur l’étendue du territoire sénégalais.  Plus de 150 000 candidats au total  compétissent pour le parchemin qui leur ouvrira le chemin des études supérieures ou de la formation professionnelle. La tendance générale montre un bon déroule dans les centres.

A Diourbel, une tournée avec le gouverneur et les autorités éducatives  sur les cinq centres du département , a révélé 2570 candidats inscrits dont  65 absents.

 

Affaire Khalifa Sall : La police et le parquet s’accusent de…

La décision de la Cour de Justice de la Cedeao secoue la justice. La police et le parquet s’accusent mutuellement d’avoir violé les droits du prévenu dans la procédure. Dans son verdict, la Cour de justice de la Cedeao épingle l’Etat pour violation des droits de l’accusé, notamment pour non assistance de l’avocat dès les premières heures de la garde à vue. La police accuse Serigne Bassirou Gueye, qui botte en touche. Les officiers de police chargés à l’époque d’interroger Khalifa Sall ont fait toutes les notifications d’usage au maire de Dakar.

Twitter et Facebook : «Les actualités du Président sont très suivies»

Les actualités du président (de la République) sont très suivies et intéressent des diplomates à travers le monde, les acteurs économiques, les journalistes, les jeunes et autres intellectuels curieux de savoir ce qui se passe au Sénégal, de connaitre les positions du chef de l’Etat sénégalais, d’être informés sur ses initiatives et ses actions.

Habitudes de consommation : Le Médiateur de la République milite pour ’’LA PRÉFÉRENCE NATIONALE’’

Le médiateur de la République, Me Alioune Badara Cissé, invite les Sénégalais à opter pour "la préférence nationale" en matière de consommation.


’’Nous devons dans nos habitudes de consommation orienter nos achats vers la préférence nationale, vers nos magasins et nos boutiques les mieux indiqués dans notre pays’’, a-t-il soutenu, lundi à Fatick (ouest), en réponse à une question sur sa position par rapport aux revendications de certains commerçants sénégalais qui réclament le départ du groupe de distribution français ’’Auchan’’.

 

Équipe nationale : Claude Le Roy défend Cissé

Claude Leroy ne comprend pas les attaques contre le coach des Lions. «Je suis étonné quand j’entends des critiques sur le pauvre Aliou Cissé. J’ai le sentiment qu’il a fait un remarquable travail, avance-t-il dans L’Observateur. Il faut continuer à l’aider au lieu de lui chercher des poux dans la tête.» L’ancien sélectionneur national d’ajouter :

«Le Sénégal a montré que c’était une équipe bien très coordonnée, très structurée, la même chose pour le Nigeria et le Maroc. Il manqua peu de choses pour que ces équipes passent aux huitièmes.»

seneweb

S'abonner à