Aller au contenu principal

Diourbel : Les market-Men se lâchent à cause des temps durs

Comme dans beaucoup de secteurs, les vendeurs de chaussures éprouvent d’énormes difficultés à écouler leurs marchandises ,. Ils peinent à voir les clients. La raison trouvée est toute simple ,la conjoncture économique . En cette rentrée des classes où les élèves veulent se faire belles, les vendeurs de chaussures par -terre communément appelé market- men expliquent « On ne voit plus les clients et tout cela résulte de l’incapacité de nos dirigeants. Tout est au ralenti depuis l’arrivée de ce nouveau régime » a déploré un des leurs. Il ajoute « On paye nos impôts ,mais on a l’impression que nous sommes marginalisés ». Ce secteur ignoré par beaucoup, apporte pourtant quelque chose à la population mais aussi une plus value car ils contribuent en payant des taxes et autres « les dirigeants doivent jeter un œil sur la base classe qui ne cesse de satisfaire les besoins des sénégalais » a souligné un autre. En somme les vendeurs de chaussures ont subi la morosité qui fait que les parents d’élèves ne peuvent pas satisfaire les demandes de leur fils en matière d'habillement et de chaussures. 0 6 lectures Ads disabled for xewelbT Bloc: PubGoogleHaut

Oubi taye Diangu Taye une réalité à Diourbel mais…

Oubi taye diangu taye a été appliqué dans bon nombres d’écoles de la commune de Diourbel. L'objectif qui a été fixé, semble être atteint car les écoles ciblées ont approprié ce fameux concept. Cependant, au lendemain de la rentrée, certains établissements sont sans élèves.
S'abonner à