Diourbel :« Les enfants exposés à la maltraitance et aux agressions sexuelles »

Diourbel :« Les enfants exposés à la maltraitance et aux agressions sexuelles »

Me brahima Gueye, greffier au tribunal de grande instance de Diourbel, a révélé devant la presse, à l’occasion de l’atelier consacré au droit de l’enfant.

La situation des enfants dans la région de Diourbel et plus particulièrement les talibés, qui sont dans les daaras, est alarmante.car nous assistons à une violation très large de leurs droits fondamentaux consacrés par la convention internationale des droits de l'enfant, qui a été ratifiée par le Sénégal le 31 juillet 1990, a apprécié Me Gueye.

Selon lui ces enfants sont laissés à eux mêmes au niveau des daaras ou ils sont plongés dans la rue avec une méconnaissance totale de leurs droits, « Ils sont exposés à la maltraitance et aux agressions sexuelles , ce qui traduit leur vulnérabilité ».

L’homme à la robe noire souligne qu'au niveau du parquet, ils reçoivent des cas de pédophilie et d'agression sexuelles ,subies par les enfants de la rue.,mais aussi des cas de maltraitances et de violences faites aux enfants dans les daaras « Des fois, les enfants sont tentés de fuguer et lorsqu’ils prennent la fuite, ils se retrouvent dans la rue, et souvent ils sont laissés à eux-mêmes, donc en proie aux prédateurs adultes, ce qui les exposent à un certains nombres de dangers » déclare Me Gueye.

Il ajoute « Ces enfants à force de rester dans la rue, ils finissent par côtoyer des gens voyous , ils dévient et deviennent des délinquants ».

C’est pourquoi, Me Gueye souligne x «Qu' Il y'a une bonne frange de ces cibles qui ont une relation soit directe ou indirecte avec les daaras, certains prennent la pente de la déviance » se désole-t-il.

Ce qui l’écœure le plus, dit-il « La plupart de ces enfants ne disposent pas d'actes d'État civil. C’est pourquoi, il juge que les conclusions de l’atelier permettront au pouvoir public de voir dans quelle direction il faut prendre des mesures pour que ces enfants puissent retrouver la totalité de leur droit »,

on