Mbacké : Enceinte de 4 mois, la sourde-muette a été violée par un conducteur de moto-Jakarta avant de subir un avortement

Mbacké : Enceinte de 4 mois, la sourde-muette a été violée par un conducteur de moto-Jakarta avant de subir un avortement

Mariée et enceinte de quatre mois, la sourde-muette n’oubliera pas sitôt la nuit du mercredi 20 septembre dernier. Déjà en situation de handicap, elle est victime d’abus sexuel dans lequel, elle finira par perdre l’enfant qu’elle portait dans son ventre. Le malheur ne venant jamais seul, à l’issue de ce viol qu’elle a subi puisque le certificat médical l’a confirmé, elle a perdu sa grossesse de quatre mois.

A. F. a avorté. Cette rocambolesque histoire de pénétration sexuelle sur une handicapée secoue depuis maintenant deux semaines la ville de Mbacké. Au cœur de cette affaire ignoble, M. D. un conducteur de moto-Jakarta âgé plus d’une trentaine d’années (Né en 1982) dont repose sur lui des faits de viol sur une femme sourde-muette.

En quittant le domicile de sa tante, A. F ignorait qu’elle allait passer l’un des pires moments de vie. Ce jour, aux environs de 21 heures, elle était sur le chemin du retour lorsqu’elle croisait le conducteur de moto-Jakarta. Une source proche de cette affaire informe que le jeune homme a proposé un service gratuit à la dame qui est pourtant une de ses connaissances.

Etant des voisins, la victime croyait que ce dernier voulait l’aider à cause de la longue distance, la sourde muette a sauté sur l’occasion en s’installant confortablement derrière la moto. Arrivé à hauteur du domicile de celle-ci, au lieu de s’arrêter pour permettre à la femme de descendre, le mis en cause appuie sur l’accélérateur. Après quelques minutes de trajet, le conducteur de la moto a déposé la femme dans un bâtiment en construction. Il aurait abusé sexuellement de la sourde-muette enceinte de quatre mois avant de disparaitre dans le noir.

Mais il a fallu six jours aux limiers de Mbacké pour interpeller le mis en cause qui a été reconnu par la victime. Le Jakartaman a été finalement arrêté le 26 septembre dernier. A la police, le conducteur de Jakarta a nié les faits qui lui sont reprochés. Et fait croire qu’il n’a jamais entretenu des relations sexuelles avec la victime. Oubli, confusion ou stratégie de défense, le mis en cause n’a pas pu convaincre les enquêteurs selon toujours la même source.

Il a été placé sous mandat de dépôt le 28 septembre dernier pour viol sur une personne vulnérable