La participation de Diourbel au prochain FESNAC s’avère douloureuse

La participation de Diourbel au prochain FESNAC s’avère douloureuse

« A Diourbel, les gens parlent plus qu'ils ne travaillent dans ce cas de figure je me demande comment les artistes peuvent atteindre les résultats escomptés » flingue le fils de Bambey.
Le metteur en scène reconnait que Diourbel regorge de talent mais malheureusement on ne l'exploite pas «On ne crée pas les conditions, pour encourager les artistes. Or la fédération est un outil, déclencheur pour faire développer l’art au niveau de la région ».

Mbaye Diop affirme qu’il ne voudrait pas parler du Fesnac à venir pour plusieurs raisons et il a même arrêté de participer à cette compétition pour donner la chance aux jeunes désireux de se faire connaître.

« Tel que je vois la manière d’organiser, d’encadrement et de motiver les artistes, c’est regrettable de le dire, mais je ne pense pas qu’on s'est inscrit dans une dynamique de créer les conditions d’une contre performance au fesman » a-t-il déclaré. .

Selon des professionnels du domaine, le théâtre a besoin d'être valoriser à Diourbel. Parce que l’essence du mot est incomprise ou bafouée par les acteurs. « On ne peut pas vivre de l’art sans pour autant s'investir on vit de l'art plutôt que de faire vivre l’art », selon Mbaye Diop.