Diourbel : La presse interpellée sur le traitement de l’information

Diourbel : La presse interpellée sur le traitement de l’information

En cette journée internationale de l’accès à l’information, les populations de Diourbel ont donné leurs appréciations par rapport au travail qu’abattent les journalistes. Ils estiment que les medias jouent pleinement leurs rôles, cependant, beaucoup d’entre eux sont corrompus car ils ne respectent plus l’éthique et la déontologie

« Certains hommes de medias ternissent l’image des journalistes parce qu’ils ne donnent pas des informations crédibles non plus vérifiées » regrette un étudiant.
Les interviewés ont tous témoigné que les medias doivent s’améliorer en donnant des informations vraies et vérifiées à la source. Les journaux donnent des infos et revenir après pour rectifier « Pas plus tard hier mercredi, un journal de la place a dit quelque chose qu’il a rectifié dans son journal du jeudi. Cela montre que l’information n’est pas vérifiée » a laissé entendre un vieux fidèle de la lecture.
Au delà de ce registre, le septuagénaire invite les journalistes à se former davantage pour parler bien le wolof car dit-il « Certains disent souvent du n’importe quoi quand ils prononcent des chiffres en wolof » ajoute-t-il.

on