Diourbel : une curiosité religieuse, culturelle et artisanale

Diourbel : une curiosité religieuse, culturelle et artisanale

Faire de Diourbel une destination touristique est ces derniers temps à la une de l’actualité locale au Baol. Le potentiel religieux, culturel et artisanal et surtout la réa habilitation de l’hôtel Baobab constituent le déclencheur de ce regain.

Un spécialiste en tourisme soutient que Diourbel connait des problèmes de développements surtout dans le domaine du tourisme alors que c’est une localité qui regorge des potentialités énormes en matière de tourisme culturel et religieux. D’ailleurs c’est la seule localité où Serigne Touba a vécu durant 15 ans. rien que pour cela « C’est une curiosité religieuse exceptionnelle .Diourbel peut bien constituer un pôle de destination touristique de taille du Sénégal » avance Abdoulaye Thiam, ancien directeur du marketing de la promotion de la destination Sénégal à l’agence nationale touristique.

Le fils de Keur Cheikh Ibra Fall comptabilisant une expérience de 37 ans dans le domaine du tourisme pense que non seulement la réouverture de l’hôtel baobab est un moyen important dans la chaine de production touristique mais cela va donner un regain de vie à la ville de Diourbel comme en avant « La relance de l'hôtel Baobab va permettre à Diourbel de pouvoir abriter des événements exceptionnels dans le domaine culturel mais aussi de pouvoir accueillir des hôtes de qualités et donc de contribuer au développement du tourisme dans la région » précise M. Thiam.

Ce dernier révèle que l’édile de la ville M. Malick Fall nous a contacté en tant que fils du terroir pour voir comment développer le tourisme à Diourbel plus particulièrement au niveau de la commune « Le maire ne voudrait pas attendre que l’hôtel soit prêt pour après la vendre. Donc il nous a appelé trouver un plan marketing » ajoute-t-il.

on