Qualité de l’eau : Fatick au détriment de Diourbel

Soumis par xewelbT le 12 août, 2017 - 23:23

Près de 6 milliards pour améliorer la qualité de l’eau à Fatick et Koungheul

Le Directeur général de la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones) poursuit sa tournée sur les chantiers des ouvrages d’amélioration de la qualité de l’eau pour Dakar, Koungheul et Fatick. Après avoir visité le site de construction d’une station de déferrisation d’eau de Sébikotane hier, Charles Fall et sa délégation se sont rendus, ce jeudi 10 août, à Koungheul puis à Fatick. Ce, pour voir l’état des travaux de construction de l’usine de déferrisation de la ville de Koungheul et ceux de réalisation de la station de traitement du fluorure et du chlorure de la ville de Fatick.

Réduire le taux de fer de 3 à moins de 0,3 milligrammes par litre Selon le patron de la Sones, l’eau de la ville de Koungheul est caractérisée par «une forte teneur en fer et en H2S mais demeure potable». S’y ajoute une faible capacité de production. Face à ces manquements notoires, la Sones, sur instruction du ministère de l’Hydraulique et de l’assainissement, a mis en place un projet de réalisation d’un forage et d’une usine de déferrisation. Des ouvrages qui vont permettre d’augmenter la capacité de production et de réduire le taux de fer dans l’eau, en passant de 3 à moins de 0,3 milligrammes par litre.

Ce, afin d’être conforme aux normes de l’Oms. Le coût global dudit projet est estimé à près de 3 milliards de francs Cfa. Démarrés depuis février dernier, les travaux de génie civil ont été réalisés à 30%, à ce jour. Et si l’entreprise en charge des travaux respecte le délai d’exécution fixé à 12 mois, l’ouvrage devrait être réceptionné en février 2018. Plus de 3 milliards pour améliorer la qualité de l’eau Pour la station de traitement du fluorure et du chlorure de la ville de Fatick, Charles Fall note qu’il s’agit aussi d’un projet important. Car, «il va diminuer de façon notoire le taux de sel contenu dans ces eaux et va impacter positivement sur les problématiques de santé publique».

Ici aussi, les travaux de gros œuvres ont atteint un niveau d‘exécution de 30% et d’ici la fin du mois de septembre prochain, l’ensemble des travaux de génie civil sera achevé. Comme l’usine de Koungheul, le patron de la Sones précise que la date prévisionnelle de mise en service de ces ouvrages de Fatick est prévue aussi pour le mois de février 2018. Et le budget total de l’ensemble des ouvrages de production et de traitement de l’eau de Fatick s’élève à 3,5 milliards de francs Cfa. Application de pénalités en cas de non-respect des délais de livraison Toutefois, Charles Fall n’a pas manqué de préciser qu’il n’hésitera pas à appliquer des sanctions au cas où l’entreprise ne respecte pas le délai de livraison.

«Nous avons pris toutes les dispositions pour le respect des délais de livraison. Et s’il est arrivé que ces délais ne soient pas respectés, le contrat prévoit les clauses irritantes, dont les pénalités que nous appliquons et nous n’hésiterons pas à appliquer une seule fois pour encourager, en tous cas, inciter les entreprises à respecter ces délais», a-t-il menacé. Par ailleurs, le Directeur général de la Sones a fait savoir que ces projets de production et d’amélioration de la qualité de l’eau seront poursuivis également dans d’autres localités du pays, notamment à Thidiaye.

seneweb