Diourbel bénéficie de la réhabilitation de ses jardins, de sites historiques, la création d’un poumon vert et d’un parc sportif

Diourbel bénéficie de la réhabilitation de ses jardins, de sites historiques, la création d’un poumon vert et d’un parc sportif

La commune de Diourbel a bénéficié des projets connexes. Ces derniers sont typiquement environnementaux et sociaux, ils consistent à réhabiliter les places publiques, et également répondre à une partie de la demande sociale.

« Le jardin baptisé place de l’apartheid, la grande mosquée de Keur Goumack, Makaloy Loy, les mbanards de Ndayane, bref les sites historiques vont être réhabilités » a fait savoir Assane Sylla Faye, le chef de service de la voirie de Diourbel. Et de souligner qu’un poumon vert sera construit à Ndayane pour lutter contre la chaleur et un parc sportif va être érigé au boulevard de Touba Ndiarème, qui va quitter la route de Gossas pour jusqu’à la route de Touba.

Tout cela rentre dans le cadre de l’amélioration et de la protection de l’environnement et aussi concrétisation de la demande sociale « l'édile de la ville veut faire renaitre la verdure qui existait à la place de la grande mosquée, et restaurer quelques mbanars parce que c’est un site historique presque en voie de disparition ».

Notre interlocuteur boucle en annonçant la clôture de quelques murs d’écoles et des abris provisoires.

on