Idrissa Seck : « Nous devons faire face à un pouvoir dictatorial »

Idrissa Seck : « Nous devons faire face à un pouvoir dictatorial »

Idrissa Seck lance un « appel à l’unité ». Face aux dérives du pouvoir de Macky Sall, le patron de Rewmi estime que l’unité des partis de l’opposition s’avère une nécessité. Dans un entretien accordé à la RFM, il appelle ses camarades à la résistance.

« Ce que j’ai envie de dire aux opposants est que l’unité est nécessaire. Nous devons tous travailler pour faire face à un pouvoir personnel, dictatorial, qui veut imposer sa volonté, qui n’est pas au service du pays mais au service de ses intérêts exclusivement personnels. C’est cela la responsabilité première de tous les leaders de l’opposition : travailler à l’unité. Nous sommes à deux doigts de le réussir avec la mise en place de Mànkoo taxawu Senegaal », dit-il.

Pour Idrissa Seck, il est temps que les Sénégalais s’interrogent sur ce qu’ils veulent. « Est-ce que les Sénégalais ont envie de vivre dans un pays où ils ont constamment peur de parler au téléphone ou d’être surveillés par l’Etat. Est-ce qu’ils veulent d’un Sénégal où personne n’utiliserait Facebook ou Whatsapp parce qu’on s’imagine que le Procureur de la République viendra vous chercher. Est-ce qu’on veut d’un Sénégal où est on est obligé d’être assujetti à Macky Sall pour avoir droit à la liberté. Ou est-ce qu’on veut d’un Sénégal libre, où les gens sont égaux. Est-ce qu’on veut d’un Sénégal de corruption de ses citoyens à travers les bourses familiales », s’interroge le patron de Rewmi. Qui demande aux Sénégalais de prendre leur destin en main.