Chronique de la semaine : Ceux qui qualifiaient Malick Fall d’analphabète ont fini par se cacher derrière lui

Chronique de la semaine : Ceux qui qualifiaient Malick Fall d’analphabète ont fini par se cacher derrière lui

L’histoire retiendra que les responsables politiques APR au niveau du département de Diourbel qui prétextaient que l’édile de la ville Malick Fall, n'avait pas les compétences requises puisqu'il n'avait pas fait les bancs ont fini par se ranger derrière lui.

L’analyse montre que certains ont été obligés de jouer le jeu pour ne pas perdre leurs responsabilités (C’est le cas de Moustapha Gueye qui traitait de tous les noms d'oiseaux Malick Fall). Les autres ex membres du collectif des cinquantaines (Khassoum Wane, Dr Soumaré, Dr Kounta, Ahmed Dieng, Thierno Diop, Sadio Diakhaté ect) qui se sentaient trop affaiblis au sein du parti Apr et qui n’ayant pas une bonne représentativité dans la coalition, après avoir orchestré des assemblées et réunions pour dire non à la candidature de Malick ont fini par se ranger derrière le premier magistrat de Diourbel.

Le plus drôle dans l’histoire, ces derniers avaient brandit des menaces à l’endroit du président de la coalition Macky Sall « Nous n’accepterons aucun parachutage et non plus un candidat qui ne fait pas parti de l’apr soit investi ». Durant ces campagnes législatives, le porte parole du groupe des cinquante Dr Soumaré était encore le porte parole du camp dirigé par Dame Diop. Toujours Souleymane Soumaré a même dit le jour au scrutin que Khassoum Wane et les partisans d’Aminata Tall tentaient de voter sanction.

Ce qui confirme que la coalition benno bokk yakar était divisée en trois groupes (Celui d’Aminata Tall, de Dame Diop et de Khassoum Wane). Maintenant, que la victoire est obtenue, chacun réclame la paternité.

Mais en tout état de cause chers Baol Baol, je vous invite à méditer sur le comportement versatile de nos politiciens.

Talla Ndiaye- Analyste politique