Cheikh Ahmadou Bamba: un mystère de Dieu

Soumis par xewelbT le 7 juillet, 2017 - 10:22

Cheikhoul Khadim, le maître est devenu Khadimou Rassoul, mais comme il l’a souligné avec force « Asna Khadim » : « je suis le premier parmi les serviteurs du Prophète (PSL) à acquérir cette station ». Il constitue un inconnu de Dieu et le restera aussi longtemps que le temps et l’espace feront leur évolution.

« Devant la gravité de l’heure et l’imminence du danger, l’humanité a plus que jamais besoin, aujourd’hui, d’exemples vivants qui exaltent les esprits et permettent de regarder de plus haut un monde matérialiste, inquiet, partagé entre la crainte et l’espoir, avec des ambitions démesurées d’hommes et de femmes ayant perdu le sens des réalités et qui, sans apprendre à dominer leurs passions, ont dominé la nature grâce au développement des sciences et des techniques ayant modifié leur vie (…). Le Monde traverse non seulement une crise spirituelle, mais métaphysique : c’est pourquoi, l’exemple de grands hommes spirituels comme Cheikh Ahmadou Bamba doit, plus que jamais, être étudié et suivi pour préserver de suicide une humanité à laquelle il ne manque que la foi… ».

Cette entrée en matière de feu Serigne Sam MBAYE dans la traduction de « Masalikul Jinaan » ou les « Itinéraires du Paradis » est plus que significative pour aborder une biographie d’un saint d’une dimension exceptionnelle.

Cheikh Ahmadou Bamba dira lui-même à son propos : « à tout jamais, Dieu a joint ma vie à celle de Dieu. Je vis dans le Paradis de Dieu. Quand j’écris, le Trône exulte et les anges émus se mettent à proclamer la sainteté de Dieu. Quand j’écris, quand je lis, Satan se sauve suivi de ses acolytes imposteurs. Dieu et son Prophète (PSL) préfèrent mes écrits à ceux de tous les autres saints ». Connaître un tel saint ne sera pas sans doute aisé pour ses contemporains, encore moins pour un non initié.

Cheikh Ahmadou Bamba, Borom Touba, Serigne Touba, Khadimou Rassoul, Khadimal Moustapha, Bamba, Abdoulahi Wa Khadimou Rassoul, Borom Djouma Ji, Borom Barak bi, etc., constituent autant d’appellations symbolisant sa vie et son œuvre.

De son vrai nom Muhammad ibn Muhammad ibn Habiballah, Cheikh Ahmadou Bamba est né au mois de Muharram en 1853, soit l’an 1270 H, à Mbacké Baol, village fondé par son arrière grand père en 1780. Fils de Serigne Mame Mor Anta Saly et de Sokhna Diarra BOUSSO surnommé la voisine de Dieu, Il est issu d’une famille digne, respectée et sainte dont les ramifications nous amènent jusqu’au berceau de l’Islam sénégalais. Son homonyme, ami de son père habitait le village de Bamba et portait le nom d’Ahmadou SALL, un grand marabout de son époque.
http://www.ndarinfo.com

a la une: 
In-page image(s):