Fête de l’indépendance : Les eaux et forêts à l’honneur

Fête de l’indépendance : Les eaux et forêts à l’honneur

A l’instar des autres villes du pays, le département de Diourbel a célébré hier les cinquante septième anniversaires de la fête de l’indépendance du Sénégal. L’événement a été marqué par la première participation des eaux et forêt pour magnifier le thème « rôle des forces de défense et de sécurité dans la protection de l’environnement ».

A l’instar des autres villes du pays, le département de Diourbel a célébré hier les cinquante septième anniversaires de la fête de l’indépendance du Sénégal. L’événement a été marqué par la première participation des eaux et forêt pour magnifier le thème « rôle des forces de défense et de sécurité dans la protection de l’environnement ».
OUMAR BAYO BA DIOURBEL

La rue Alpha Thiongane, situé entre le Centre de Santé et la Gouvernance de Diourbel, a refusé du monde hier, lors de la célébration de la cinquantième septième édition de la fête de l’indépendance du Sénégal. Les trottoirs de cette route secondaire étaient trop étroits pour contenir les centaines de spectateurs venus assister au traditionnel défilé du département de Diourbel. Seuls les autorités administratives, responsables politiques ou invités, assis confortablement sur des chaises dans les deux tribunes officielles, étaient épargnés des bousculades. Il fallait résister ou se contenter de petits coups de coudes pour jeter un coud d’œil sur la scène qui se déroulait dans cette rue exigüe. Même les petits enfants étaient au rendez-vous.
Les plus curieux d’entre eux ont de temps en temps échappé à la vigilance des Agents de sécurité et de proximité pour s’assoir devant la chaussé.

Les spectateurs, venus tôt le matin, ont attendu quelques heures pour voir les militaires, les corps paramilitaires et les civils passer devant eux. Mais ils ont patienté malgré la chaleur car la présence du gouverneur de la région de Diourbel devrait rehausser l’évènement. Le chef exécutif régional est arrivé sur les lieux à 10heures 10 minutes. Mouhamadou Moustapha Ndao, habillé d’un uniforme blanc, a d’abord effectué le traditionnel revu des troupes à bord d’un 4-4 pick-up avant de monter à la tribune officielle.

C’est après cette étape préliminaire que le défilé a démarré vers 10 heures 25 minutes sous la houlette du colonel, Khar Fall, directeur de l’école des sous officiers de la gendarmerie, représentant du commandant de la zone militaire ouest (Thiès- Diourbel).

Pour l’édition 2017, la présence agents des Eaux et forêts, leur première participation au traditionnel défilé du département de Diourbel, a marqué la fête de l’indépendance du Sénégal à laquelle 108 forces de défenses et de sécurité ont pris part. Ce sont les agents des eaux et forets qui ont ouvert le défilé militaire et para militaire pour magnifier le thème de l’édition 2017 dont thème a été axé sur rôle des forces de défense et de sécurité dans la protection de l’environnement. Ils sont suivis des anciens combattants, des militaires commandos, des gendarmes, des sapeurs pompiers et des policiers.

Mais avant le défilé militaire et paramilitaire, il y a eu celui civil à pied.
Ce défilé des personnes civiles a été ouvert par les enfants des écoles maternelles. Après eux, les élèves des écoles primaires, primaires, des collèges d’enseignement moyens(CEM), les lycées, les écoles de formations professionnelles, les corps de métiers (les tailleurs, tisserands etc), les agents de la croix rouge internationale ont passé devant le public.
En dors de l’ambiance assurée par les fanfares et les balafons, les spectateurs ont eu droit des séances de distraction. Le défilé a été souvent interrompu par des séances de démonstration des arts martiaux (Taykwando, Kunfu, Viet Vo Dao) devant les tribunes officielles. Les artistes comédiens ont aussi égayé le public par des pas de danse.

Le défilé civil motorisé a vu la participation du Centre hospitalier régional Heinrich Lübke de Diourbel, la mairie de Diourbel, Sonacos, Sénélec, les conducteurs de motos Jakarta, les taximen et chauffeurs de transports en commun.
Mais l’attraction du jour était les sapeurs pompiers. Les soldats du feu ont eu droit à un scoop avec une ovation du public.
OUMAR BAYO BA DIOURBEL

on