Protection de l’environnement : les Forces de sécurité et de défense érigées en exemple

Protection de l’environnement : les Forces de sécurité et de défense érigées en exemple

Posted in:

Fête de l’indépendance: Le gouverneur de la région de Diourbel, Mouhamadou Moustapha Ndao a offert en exemple, vendredi, aux jeunes "le modèle" d’engagement des Forces de sécurité et de défense dans la protection de l’environnement.

Mouhamadou Moustapha Ndao qui s’exprimait à la fin d’une réunion préparatoire de la célébration de la fête nationale de l’indépendance a soutenu que leur "bon comportement doit déteindre sur l’ensemble de la population".

"Les Forces de défense et de sécurité participent efficacement à la lutte. Les Eaux et forêts sont véritablement les soldats de l’environnement. Dans tous les camps militaires, c’est un esprit de maintenir un environnement sain", a notamment dit le gouverneur.

Le chef du service régional de l’Environnement et des Etablissements classés, Abdourahmane Ndour a, quant à lui, fait remarquer que "l’environnement est un patrimoine national et son utilisation, sa gestion, sa protection et sa restauration sous toutes ses formes sont d’un intérêt général".

"Chaque démembrement de la population a quelque chose à jouer dans la gestion de cet environnement" a indiqué M. Ndour.

Les Forces de sécurité et de défense se sont de tous temps impliqués dans la protection de l’environnement particulièrement en Casamance où existent les dernières réserves forestières du pays, a retenu le chef de secteur des Eaux et forêts de Diourbel, le capitaine Gotte Dieng.

Le capitaine Dieng a magnifié le soutien des Forces de sécurité et de défense aux agents des Eaux et forêts engagés dans le combat contre les coupes abusives notamment de la part d’hommes armés.

Le capitaine de gendarmerie, Badara Fall, par ailleurs président du comité d’organisation de la célébration de la fête du 4 Avril a rappelé l’existence dans son institution d’une section spéciale de protection de l’environnement qui lutte de "manière farouche" contre tous ceux qui dégradent l’environnement.

Selon lui, le thème choisi cette année est "un bon moyen pour communiquer et informer les population sur leur droit à un environnement sain".

"Cependant, ce droit est assujetti à l’obligation de la protection de l’environnement" a précisé le représentant des commandants de la Zone militaire numéro 7 et de la Légion de gendarmerie Centre ouest.
aps

on