Aller au contenu principal

Koumpentoum : Le commandant de la brigade de gendarmerie tué par…

Le commandant de la Brigade de gendarmerie de Koumpentoum, Tamsir Sané, a été tué, dans la nuit du jeudi au vendredi, par des hommes lourdement armés. L'information vient d'être donnée par la Rfm.

Le drame a eu lieu alors que le défunt et ses hommes tentaient de mettre hors d'état de nuire une bande de malfrats qui tentaient de braquer le bureau de poste de la localité dont le gardien est grièvement blessé.

seneweb 

La Douane saisit 600 Kg de chanvre indien en une semaine

Selon Libération, 600 Kg de chanvre indien ont été saisis en une semaine, dont 220 découverts par le Bureau des douanes du village de Moussala.

La saisie a été effectuée sur un camion malien en provenance de ce village de la région de Kayes, au Mali, à la frontière avec le Sénégal.

Les 220 kg de chanvre, dissimulés dans des cachettes bien aménagées dans la cabine du conducteur, ont  une valeur marchande estimée à 11 millions de Fcfa.

La nouvelle plainte contre Aliou Sall et Frank Timis en vedette

La nouvelle plainte contre Aliou Sall, le frère du président Macky Sall et l’homme d’affaires roumain Frank Timis, impliqués dans l’affaire Pétro-Tim portant sur des allégations de corruption dans l’octroi de contrats pétrogaziers au Sénégal, sont au menu des quotidiens reçus jeudi par  l’APS. 

 

Kritik rapporte que "les plénipotentiaires du Congrès de la renaissance démocratique (CRD) ont décidé d’ouvrir un autre front juridique en parallèle à l’information judiciaire déclenchée par le Procureur de la République".

 

"Mauritius Leaks" : Des sociétés basées au Sénégal au cœur d'un scandale mondial

Après les "Panama papers" et les "Paradise papers", voici les "Mauritius Leaks" constitués de plus de 200000 documents du cabinet d'avocats Conyers Dill & Pearman obtenus par le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ). Selon Libération, qui cite Rfi, ils dévoilent les dessous d'une gigantesque machine à optimisation fiscale dont les pays africains sont les premières victimes. Un système qui a profité à plusieurs orpailleurs basés au Sénégal avant la dénonciation de l'accord de non double imposition.

Un détournement de 400 millions à l'Ipres

Un scandale secoue l'Institution de prévoyance retraite du Sénégal (Ipres). Selon Libération, il s'agit d'une mafia organisée autour des tickets de restaurants estimée à 400 millions de Fcfa.

Le directeur général de l'Institution, Mamadou Sy Mbengue, a porté plainte pour tirer cette affaire au clair, mais sans suite.

L'Ipres restaurait son personnel dans des restaurants de la place à l'aide d'un système de paiement de tickets-restaurants et chèques-déjeuner.

S'abonner à People