Aller au contenu principal
d

Opinion : Maires de Diourbel frustrés à la journée de l’élevage à Kael :   Ils les méritent parce que ce sont des complexés

Ils se sont levés ce vendredi pour tenir un point de presse afin d’exprimer leur mécontentement suite au traitement qu’ils ont subi lors de la journée nationale de l’élevage (ils disent avoir été éconduits de la tribune officielle).  Le hic, c’est qu’ils ont préférés zapper la presse locale au profit de la presse qu’ils jugent être nationale. 

 

 « Nous avons besoin de la presse nationale pour ce point de presse » dixit Abdou Diagne maire de Tocky Gare, porte-parole du jour. Comment des dirigeants peuvent –ils sortir de telles inepties ?

 

 Voila les véritables maux et freins au développement de Diourbel. Ce qui renseigne si besoin en était de la petitesse d’esprit de ces dirigeants qui, au lieu de penser à faire émerger et aider au développement des petites et moyennes entreprises de la presse au niveau local, préfèrent s’adresser à une soi-disant presse nationale alors que leurs véritables interlocuteurs sont les populations à la base.

 

Il faut aussi que les maires apprennent à se faire respecter. La plupart n’avait pas quitté leur localité au moment où le chef de l’état était déjà dans la région. Quand au  maire Abdou Diagne, il dit avoir allé , mais on lui a refusé l'accès,  à la tribune.Toutefois, j'estime qu' il oublie avec ses pairs les règles strictes du protocole. En sa qualité de président de l’association départementale des maires de Diourbel, il devrait être à côté de ses pairs du département de Mbacké et accueillir les hôtes ?

 

 Dans ce point de presse tenu au conseil départemental de Diourbel, il n’y avait que le maire de Tocky, de Dankh Sene, de Patar, des champions de la mal gouvernance.

MOR SENE BAOLTIMESNEWS