Aller au contenu principal

DIOURBEL : Six mois de prison pour avoir menacé de mort son propre père

Makhouredieu Thiam, 28 ans, Baay Faal (disciple de Cheikh Ibra Fall), a été condamné, ce jeudi, à six mois de prison ferme. Il a été reconnu coupable par le tribunal correctionnel de Diourbel d’avoir menacé de mort son père, Abdoulaye Thiam. Ce dernier, ex-agent à la région médicale de Diourbel, jure avoir trainé son fils au tribunal la mort dans l’âme.

Aziz Ndiaye devant le juge

Après 48 heures de garde à vue, Aziz Ndiaye sera présenté au juge, ce jeudi, informe Azactu. L'ex promoteur de lutte est arrêté depuis mardi par la section de recherches de Colobane pour "présomptions d'association de malfaiteurs et tromperie sur la nature et l'origine d'un produit alimentaire". Le produit en question : l'huile "J'adore".

seneweb

Fraudes au bac : Deux ans ferme et 18 millions d'amende pour le prof de Yalla Suren

Deux ans de prison ferme et une amende de 18 millions de francs Cfa, c'est la peine que le tribunal correctionnel de Dakar a infligée, ce jeudi, au professeur de français Abdoulaye Ndour du groupe scolaire Yalla Suren. Il est reconnu coupable des chefs de fraudes aux examens et concours, blanchiment de capitaux et escroquerie. En outre, le tribunal a demandé la confiscation de tous ses biens. Ndour avait à l'audience du 21 juin dernier reconnu qu'il vendait les épreuves du bac aux élèves moyennant 500 mille francs Cfa.

Personne n'a fait mieux que la France en Coupe du Monde depuis 20 ans

l'exception des énormes couacs de 2002 et 2010, la France a toujours très bien performé en Coupe du Monde. Depuis sa victoire en 98, aucune nation n'a d'ailleurs atteint la finale autant que les Français, qui s'apprêtent à jouer pour le titre pour la troisième fois. Après 98 et 2006, la France va disputer sa troisième finale de Coupe du Monde en seulement six éditions. Aucune équipe n'a fait mieux sur cette période, pas même l'Allemagne (2002, 2014) ni le Brésil (98, 2002), qui sont restés bloqués à deux.

Kara Mbodji en colère : "Ils m'ont sacrifié pour leurs propres intérêts, mais je n'étais pas blessé"

Kara Mbodji étale sa frustration. Le défenseur sénégalais n'a pas du tout digéré le fait de rester tout le Mondial sur le banc des remplaçants. Il s'est confié au quotidien stades : "J'étais frustré, parce qu'ils m'ont manqué de respect. Le peuple Sénégalais croit que je n'étais pas prêt (…) je ne triche pas. Aujourd'hui partout où je passe, les gens me demande si j'étais blessé. Cela me fait mal. J'ai participé à toutes les phases de la préparation.

S'abonner à People