Aller au contenu principal

Sicap Liberté 2 : Un marabout séquestre sa domestique et la viole à plusieurs reprises

F. Dembélé a vécu l'enfer pendant quatre jours. Plus précisément du 1er au 4 décembre 2018. Âgée de 18 ans, cette domestique de nationalité malienne a eu le malheur de taper à l'œil de son employeur, le marabout C. Aidara, qui l'a retenue dans sa maison, contre son gré, pour abuser d'elle à satiété. L'horrible scène, dont s'est saisie la police de Dieuppeul, se passe à la Sicap Liberté 2. Aidé par ses disciples, relate Vox Populi, le mis en cause a ligoté la fille avec une corde et l'a gardée au chaud dans une chambre. C'est le début de son calvaire.

Somone : Un Français tué à coups de machette

Retraité de nationalité française, Philippe G.C. a été retrouvé mort chez lui. Le drame s'est déroulé à Somone, une localité non loin de la Petite-Côte, dans le département touristique de Mbour. Ses meurtriers, qui se sont introduits dans sa maison, l'ont assassiné à coups de machette sur la tête. Ils ont aussi dérobé ses téléphones portables, des numéraires et d'autres effets personnels.

Arrestation de Kouthia au Conseil Constitutionnel : les raisons

Le célèbre comédien Samba Sine alias Kouthia, qui était venu « déposer » sa candidature pour l’élection présidentielle du 24 février 2019, est interpelé par les éléments de la gendarmerie.

 

Il a débarqué au Conseil constitutionnel à 21h 30 à bord d’un taxi, accompagné des membres de l’équipe ‘’Kouthia Show’’. Le leader du Mouvement « Faral Sénégal », a vite été interpelé alors qu’il faisait face à la presse. Selon des informations, ils seraient accusés de faire de la comédie dans une institution comme le Constitutionnel.

 

Justice : Le procès de l’étudiant Ousseynou Diop renvoyé

Le procès d’Ousseynou Diop, l’étudiant en science à l’Ucad  poursuivi pour apologie du terrorisme, après l’affaire ‘’Charles Hebdo’’, a été renvoyé au 8 janvier 2019 par la Chambre criminelle de Dakar. Pour cause : il y a constitution  nouvelle d’avocats et  les faits d’apologie du terrorisme ont été disqualifiés.

S'abonner à People