Aller au contenu principal

Cannes 2019 : Mati Diop remporte le grand prix du jury avec son film "atlantique"

Le long métrage "Atlantique" de la réalisatrice franco-sénégalaise, Mati Diop, a remporté le grand prix du jury de l’édition 2019 du 72e festival de Cannes (France) qui a pris fin ce samedi, a appris l’APS.

 

La Palme d’or a été remise au réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho pour son film "Parasite".

 

Au total, 21 films étaient en compétition officielle lors de ce Festival de Cannes qui a démarré le 14 mai dernier.

 

Voici le palmarès du Festival 2019 :

 

Palme d’or : "Parasite" de Bong Joon-ho

 

Mbodiène : Akon construit un hôtel de 50 milliards

Après son projet d'électrification solaire du continent, Akon investit dans l’hôtellerie. L’artiste américain d’origine sénégalaise compte ériger un hôtel à Mbodiène, dans le département de Mbour, informe L’AS.

Le projet, qui sera bâti sur un site de 50 ha, est estimé à  50 milliards de Fcfa. Il sera composé de 547 unités de logements composées de villas, d’appartements, d’un terrain de golf, de restaurants, etc.

Tambacounda : Un berger sectionne le bras d’un directeur d’école

Une scène de violence qui a failli virer au drame. Julien Diatta, directeur de l’école primaire de Ngabitol (Payar), village situé à Koumpentoum, dans la région de Tambacounda, a été charcuté par un jeune berger. L’affaire remonte à jeudi dernier.

D’après Le Quotidien, tout est parti d’une injonction du directeur d’école demandant au berger de ne pas faire passer son troupeau de vaches dans la cour de l’école. Ce dernier a refusé avant de lui asséner des coups de machette. Diatta va se retrouver le bras sectionné, la tête ensanglantée.

Rebondissement dans l’affaire des femmes voleuses interpellées aux HLM et déshabillées...

Arrestation de deux femmes pickpockets ou voleuses de pochettes en série au marché légumes de Thiaroye Gare. Awa K. Et Coumba Mb, ont été coincées, dans les dédales du marché alors qu’elles avaient chipé en douce la pochette d’une dame.

Mais pour réussir leur coup, indique Les échos, elles s’entourent de toutes sortes de garanties, notamment la mise et le maquillage, prennent un sac de marché en fibre polystyrène et se fondent dans la masse. Elles guettent souvent les heures de grande affluence, se faufilent entre les gens et passent à l’action.

S'abonner à People