Aller au contenu principal

Battling Siki reste une enigme, prés d'un siecle apres sa mort

Le combattant de la Première Guerre mondiale et champion du monde de boxe en 1923, Louis Mbarick Fall alias Battling Siki, assassiné en 1925, demeure une énigme que des universitaires, des Américains notamment, veulent tirer de l’oubli.

 

L’œuvre immense de ce boxeur assassiné à l’âge de 28 ans a inspiré les plus grands boxeurs de tous les temps, les Américains Mike Tyson et Mohamed Ali, selon les spécialistes du noble art.
 

Atépa s'engage : «Je renoncerai à mon salaire de président, je ferai un mandat unique»

Pierre Goudiaby Atépa attaque. « Le Sénégal, notre pays est, à la dérive. Quand nous étions jeunes, aucun d’entre nous ne pensait que nos enfants allaient prendre les pirogues. La politique était pratiquée par des hommes de vertu. Ils pensaient que c’était un sacerdoce. Mais aujourd’hui, on la pratique autrement et différemment», regrette l'architecte Pierre Goudiaby Atépa.

Mondial-2018 : Sadio Mané a "déçu" Souleymane Ndiaye

Je ne sais pas si c’était la fatigue ou un manque d’engagement mais ce qu’on attendait de lui, Sadio Mané ne l’a pas fait", constate l’ancien Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, dans l’émission "Talk-show" de Sen tv. Ce dernier ressent, de façon générale, "une grosse déception" par rapport à la prestation des Lions à la Coupe du monde, Russie-2018. "Parce que, regrette-t-il, on avait les capacités de nous qualifier au deuxième tour mais malheureusement on s’est limité à la phase de poules."

 

seneweb-BTnews-RP

Rufisque : Un homme égorgé pendant qu'il faisait ses ablutions

Émoi et consternation à Rufisque. Un homme y a été égorgé ce vendredi pendant qu'il faisait ses ablutions. Le correspondant de Zik Fm, qui donne l'information, signale que la police a ouvert une enquête pour élucider le crime. Il ajoute que le meurtrier court toujours et que le mobile reste inconnu.

La victime avait deux épouses, renseigne la même source.

 

 

seneweb-BTnews-RP

Cheikh Diop : "Le niveau d'alerte social est si…"

Cheikh Diop, Secrétaire général de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (Cnts/Force du Changement) tire la sonnette d'alarme. "Nous nous posons la question si l'État a la pleine mesure du niveau d'alerte social, qui aujourd'hui nous pose énormément de problèmes, prévient-il, sur la Rfm. Les dossiers sociaux comme ceux des ex-travailleurs de Ama et de la Sias."

S'abonner à Senegal