Aller au contenu principal

Une enveloppe de 1,800 milliard pour faire face aux inondations

Le gouvernement sénégalais a dégagé une enveloppe de 1,800 milliard de francs CFA pour faire face à d’éventuelles inondations durant l’hivernage, a annoncé jeudi le ministre de l’Hydraulique, Mansour Faye. 

 

’’La Matrice d’actions prioritaires (MAP) définies par le Premier ministre [Mahammed Dionne] va tourner autour 1,800 milliard de francs CFA, dont 1,100 milliard seront mis à la disposition déjà à présent pour anticiper sur certaines actions’’, a-t-il dit.
 

Le gendarme qui rackettait un taximan mis aux arrêts

Le gendarme pris en flagrant délit de racket a été mis aux arrêts. Selon des sources de Seneweb, il risque un conseil d'enquête. Et de sévères mesures disciplinaires.

Le gendarme en question a été filmé en train de demander de l'argent à un conducteur de taxi. Qui visiblement refusait. La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux.

SENEWEB

Air Sénégal S.A. : les précisions du ministère à la suite de la sortie d’acteurs publics

Le ministère en charge du Transport aérien s’est fendu d’un communiqué pour répondre aux acteurs du sous-secteur qui fustigeaient « les options du Sénégal dans la mise en place de la nouvelle compagnie aérienne, Air Sénégal S.A., notamment, sur le choix de la flotte, son mode d’acquisition, sur la gouvernance et la stratégie de développement ». Selon la note du ministère dirigé par Maimouna Ndoye Seck, « ces déclarations sont caractérisées par de graves erreurs d’appréciations ».

Le discours de nos élites en question

Il y a, ces derniers temps dans le discours de nos élites politiques quelque chose qui irrite et entraîne à réfléchir sur le sens et la portée de leurs déclarations au regard de la construction de notre cher Sénégal. Nous sortons de Ramadan et cela m’amène à emprunter les sources coraniques et les dit du Messager d’Allah pour me rappeler à moi-même et aux concitoyens, frères et soeurs de religion, les éléments qui balisent le discours du croyant. Qu’on me pardonne, car à travers ces lignes, «je ne recherche que la réforme autant que je le puis».

Bokk Gis-Gis : Pape Diop enrôle un fils de Serigne Sidy Mokhtar Mbacké

Le président de Bokk Gis-Gis  prépare activement l’élection présidentielle du 24 février 2019. Et il a pour cible les familles religieuses. Selon Les Echos, l’ancien président de l’Assemblée nationale a décroché le soutien de Serigne Djily Maty Lèye. Il est le fils du défunt khalife général des Mourides, Serigne Sidy Mokhtar Mbacké et frère de Serigne Bara Maty Lèye, rappelé à Dieu, il y a quelques jours. Ce n’est pas tout. L’ancien maire de Dakar Pape Diop a rallié à sa cause Me Iba Guèye qui s’est engagé à le soutenir pour la présidentielle de 2019, rapporte ce même journal.

S'abonner à Senegal