Aller au contenu principal

Facturation de l'eau à Touba : Le Khalife général des mourides dément

Serigne Bass Abdou Khadre, le porte-parole du Khalife général des mourides, dénonce de fausses informations s'agissant de la facturation de l'eau à Touba.

"Vous êtes nombreux à vous poser la question de savoir si le Khalife général des mourides a donné un "ndiguel" pour que les factures d'eau soient payées à Touba. Je dois rompre le silence pour dire que jamais le marabout ne s'est encore prononcé sur la question, a-t-il démenti. Le Khalife entend se plier aux décisions de ses prédécesseurs."

MAGAL TOUBA 2018 : le comité d'organisation à pied d'œuvre

Un comité régional de développement s'est tenu ce jeudi à la gouvernance de Diourbel sous la présence de Serigne Bass Abdou Khadre Mbacké , du gouverneur de région Mouhamadou Moustapha Ndao ainsi que tous les chefs de services.

 

Le comité d'organisation a dressé un cahier de doléances que les services concernés ont promis de satisfaire . Cependant, les organisateurs ont remis sur la table le problème de l' électrification, de l'hydraulique pour les forages ainsi que l'eau qui est du ressort de la SDE.

 

Facturation de l'eau à Touba : Le Khalife général des mourides dément

Serigne Bass Abdou Khadre, le porte-parole du Khalife général des mourides, dénonce de fausses informations s'agissant de la facturation de l'eau à Touba.

"Vous êtes nombreux à vous poser la question de savoir si le Khalife général des mourides a donné un "ndiguel" pour que les factures d'eau soient payées à Touba. Je dois rompre le silence pour dire que jamais le marabout ne s'est encore prononcé sur la question, a-t-il démenti. Le Khalife entend se plier aux décisions de ses prédécesseurs."

Présidentielle de 2019 : "Sans les mouvements de soutien Macky n'aura rien"

EL - hadj Sémou Ngom coordinateur des mouvements affiliés derrière la présidente du conseil économique social et environnemental , a magnifié la cérémonie de lancement du parrainage de la mouvance présidentielle dans le département de Diourbel. Cependant, il souligne que sans les mouvements de soutien aucun parti politique n'aura rien au Sénégal.

 

S'abonner à Diourbel