Aller au contenu principal
f

Casamance attaque de Bofa: l'armée débute les frappes aériennes

L’Armée sénégalaise a intensifié ses actions pour retrouver les auteurs de l’attaque de Bofa, qui a fait 15 morts. Hier matin, vendredi 12 janvier, elle a procédé à des frappes aériennes, qui ont été entendues jusqu’à Ziguinchor.

Selon Le Quotidien, le sommeil des populations a été perturbé par deux fortes détonations en provenance de la forêt de Bofa; la première à 6 h 35 et la deuxième à 6 h 47. Le journal ajoute que l’avion de reconnaissance de l’Armée, qui a effectué ces frappes, a multiplié les rotations au-dessus de la zone et des environs durant toute la matinée.

L’AS informe que le défilé aérien concernait aussi des hélicoptères militaires. Ce qui, souligne le journal du groupe 3M-Comm, a replongé certains Ziguinchorois dans les années 1980, au début du conflit casamançais. C’est le cas de Mamadou Biaye, qui habite dans la zone de Bourofaye Baïnouk.

Mais ce dernier s’est dit rassuré par les propos du Chef d’État-major général des armées, le général Cheikh Guèye, qui a fait une visite à Ziguinchor la veille. «Il nous a demandé de ne pas céder à la panique même si on entend des déflagrations, se rassure Biaye dans les colonnes de L'AS. Il a, en outre, indiqué que l’Armée sera à notre côté pour nous sécuriser, afin qu’on puisse circuler librement.»

 

Auteur: Seneweb News

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.