Aller au contenu principal
j

BIRIMA MANGARA : « Le déficit budgétaire a connu une baisse à hauteur de 3,5% en 2017 »

«La rencontre d’aujourd’hui, qui marque le démarrage effectif de l’exécution du budget de l’année 2018, s’inscrit toujours dans un contexte de redressement économique et budgétaire, sans précédent, découlant de la mise en œuvre des orientations stratégiques du Plan Sénégal Emergent (PSE), lequel demeure le cadre de programmation, par excellence, de la politique économique et sociale de l’Etat. » 
C’est d’emblée ce qu’a fait savoir Birima Mangara. Pour le ministre du Budget, cette rencontre permet aux différents acteurs impliqués dans la chaîne de la dépense, de passer en revue les difficultés notées au cours de la gestion antérieure, en vue d’apporter les améliorations nécessaires à l’atteinte des objectifs de performance escomptés. 
« Cet atelier se veut donc un moment de dialogue et de partage avec les principaux acteurs afin que les défis d’efficience et d’efficacité qui les interpelle tous, puissent être relevés. De plus, il s’agit sur le même élan de susciter la réflexion sur les enjeux de l’exécution budgétaire afin de permettre une application optimale de la loi n° 2017-35 du 21 décembre 2017 portant loi de finances pour l’année 2018. » 
Ainsi, dit-il, le rappel des procédures de la dépense publique s’avère impératif en ce sens qu’il constitue non seulement un acte de bonne gouvernance budgétaire mais aussi et surtout, il offre l’occasion de cerner les multiples écueils, qui constituent autant de limites à l’exécution budgétaire. 
Selon le ministre, ces écueils auxquels il convient d’apporter des solutions urgentes, conformément aux exigences de célérité, d’efficacité et d’efficience qui commandent les nouvelles règles de gestion budgétaire. 
La gestion des finances publiques pour l’année 2018, dont le budget est estimé à hauteur de 3709,10 milliards de FCfa, s’inscrit dans un contexte de continuité des efforts consentis dans le cadre de la réalisation d’une croissance de qualité, c’est-à-dire qui génère de l’emploi et des revenus, tout en favorisant un développement solidaire et inclusif. Il ajoute que cela va se baser basée, entre autres, sur la poursuite de l’assainissement des finances publiques avec l’accroissement des recettes budgétaires, la maîtrise des dépenses de fonctionnement et l’amélioration de la qualité des dépenses d’investissement. 
Cette maitrise a permis de réaliser en 2017 une croissance de qualité de l’ordre de 6,8% et de projeter, en 2018, une croissance à hauteur de 7%. 
« Cela a fait une réduction du déficit budgétaire à hauteur de 3,5% en 2017, conformément aux engagements pris avec le Fonds monétaire international (FMI) dans le cadre l’ISPE. Au demeurant, il convient de signaler que les efforts déployés pour respecter certains agrégats macroéconomiques associés à une conjoncture qui, au plan sécuritaire, est lourde de menaces, ont entamé considérablement nos marges de manœuvres budgétaires, entrainant une fin de gestion 2017 relativement compliquée », se réjouit-il. 
D’ailleurs, M. Mangara signale que son département, dans le souci d’éviter des dysfonctionnements préjudiciables à la gestion budgétaire 2018, a instruit le directeur général du Budget de prendre toutes les dispositions nécessaires pour leur permettre de faire face aux besoins. 
« Dans cette perspective, certains dossiers de dépenses liquidés et non ordonnancés du titre 3 en fin 2017 feront l’objet de reprise en engagement sur la gestion 2018. Quant aux dépenses d’investissement, l’arrêté de report des crédits est en train d’être élaboré », promet-il. 
Les procédures budgétaires ne sont pas toujours facilement intelligibles. Du coup, Birima Mangara invite les agents à participer de la manière la plus active et à ne pas hésiter à faire remonter ce que même les cadres des autres structures auront perçu comme failles dans les procédures.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.