Aller au contenu principal
l

Meissa Ngingu aux détracteurs du ministre du budget : « Birima Magara est l’homme de la situation »

Le président du mouvement Diourbel D’abord soutient que la corruption de l'état est une calomnie injustifiable, mais celle de son peuple est un péché impardonnable. Serais-tu aussi chaste que la glace et aussi pure que la neige, tu n'échapperais pas à la calomnie.

 

Meiss Nguingu estime que Mr le ministre Birima Magara  a montré en un temps record qu'il est l'homme de la situation dans la région de Diourbel. Avec de nombreuses  réalisations sur fonds propres, un soutien indéfectible  et dans la plus grande discrétion des populations dans tous les secteurs. Ceci a permis à son épouse  et ses fidèles collaborateurs de sillonner toutes les artères du Baol pour collecter des parrains au profit de  Macky Sall sans tambour ni trompette. 

 

« Mr Magara dérange oui! de par son expertise à la matière dont il fait foi, de surcroît  un inspecteur des finances doublé d'un inspecteur général d'État , il continuera de déranger parce qu'étant le messie tant attendu pour sortir la région de KHADIM RASSOUL de cette impasse longtemps prise en otage par des implants politiques parachutés  dont la greffe ne prendra jamais. Autrement dit certains  de ces  politiciens improbes et indélicats ont montré leurs limites à travers cette campagne de parrainage » a notament dit M. Nguingu. 

 

Le collaborateur du Ministre du Budget rappelle que la calomnie est comme la fausse monnaie : bien des gens qui ne voudraient pas l'avoir émise la font circuler sans scrupule. Le mensonge  est comme la guêpe qui vous importune, et contre laquelle il ne faut faire aucun mouvement, à moins qu'on ne soit sûr de la tuer, sans quoi elle revient à la charge, plus furieuse que jamais.

 

« A quoi bon un savoir, un savoir faire si rien ne se fait.

Yoor lén wax dji rek gnou yor dieuf dji ba xam kagne lagnout fay wax bayi dieuf » martèle Meissa Nguingu.

 BTnews