Aller au contenu principal

Photographie sonore : les diourbellois déplorent le Gaspillage orchestrée par les politiciens de la ville et leur complexe " NIAKKA GEUM SA BOPP"

La venue annoncée de Wally Seck, Modou Lo, Sanekh à Diourbel, à la cérémonie de lancement de la plateforme de l'émergence au féminin, divise les chaumières, nombreux ont montré leur désaccord avec cette nouvelle manière de mobiliser des mouvements de soutien qui commencent à essaimer dans Diourbel .

 

Pour cause disent -ils « Prendre plus d’une dizaine de millions pour une simple entrée en politique, minimiser l’expertise locale comme Diaw Bâches, les artistes de Diourbel Yéro Ndiaye ,Aîda Samb,les comédiens Adja Fall … Si c'est comme ça Diourbel ne connaîtra jamais l'émergence, les gens qui le prétextent disent des mensonges,car le développement ou l'émergence commence par des actions visant à vulgariser notre capital humain mais pas faire du folklore ou être complexer jusqu’à ne pas faire la promotion locale ».

 

Selon les interviewés, " Que ce soit la plateforme au féminin de Fatou Diané ou le mouvement Wa Mangara Dollèle Macky de Magui et tous les autres mouvements politiques, s’ils veulent aider les diourbelllois, faire émergence cette ville, il y’a d’autres stratégies plus efficaces au lieu de nous  leurrer par des financements qui n’existent que de noms, ou visant uniquement à attirer les femmes".

 

Dans cette photographie sonore, les diourbellois demandent plutôt à résorber le manque d’emploi des jeunes, construction d'infrastructures des choses concrètes que les populations pourront en bénéficier à longtemps terme car pouvant générer des revenus continuellement.
Btnews