Aller au contenu principal
s

A 10 mois, il pèse autant qu'un enfant de neuf ans

 

Affichant le poids inquiétant de 30 kilos, ce bébé mexicain de moins d'un an pourrait être l'un des plus gros de la planète. Les médecins soupçonnent une maladie génétique.

Tous les parents du monde se réjouissent de voir leur nouveau-né grossir et associent ses petits bourrelets à un signe de bonne croissance. Ce n'est pas le cas de la famille de Luis Manuel, bébé mexicain originaire de Tecoman, une ville située de l'Ouest du pays. En effet, alors qu'il ne fêtera son premier anniversaire que dans deux mois seulement, le petit garçon de dix mois affiche le poids incroyable de 30 kilos, soit celui d'un enfant de neuf ans. Ainsi que le rapporte The Sun.

Une stature hors-normes qui pourrait bien le classer comme l'un des plus gros bébés de la planète. Plus étonnant encore, si l'importante progression du nombre de nourrissons de plus de 5 kilos rebaptisés "bébés sumos", est désormais connue, elle concerne le plus souvent les enfants nés de mères obèses, au moment de la conception, qui donnent naissance à de gros bébés. Hors la maman de Manuel n'est pas en surpoids et le petit garçon pesait 3.4 kilos à la naissance, un poids parfaitement banal.

"Parfois, il s'étouffe dans son sommeil à cause de son poids"

Ce n'est que quelques semaines après sa venue au monde que le bébé mexicain a commencé à grossir de manière impressionnante et incontrôlable : "Un mois seulement après sa naissance, nous avons remarqué que ses vêtements ne lui allaient plus" explique sa mère, Isabel Pantoja. "Nous avons dû l'habiller dans des vêtements qui sont faits pour des enfants d'un an, ou même de deux ans. Nous avons vu notre bébé grossir si vite! Parfois, il ne pouvait pas dormir car il avait l'impression d'étouffer à cause de son poids." Très inquiets pour sa santé, les parents du petit garçon ont décidé de consulter. Les médecins leur ont alors expliqué qu'ils craignaient que Manuel ne soit atteint du syndrome de Prader-Willi, maladie génétique rare qui affecte la tonicité musculaire, le développement sexuel et le système nerveux. Un syndrome caractérisé notamment par une faim permanente qui peut conduire à une obésité morbide et à un diabète de type 2.

Ayant très peu de moyens, la famille du petit garçon a lancé un appel aux dons, en expliquant qu'ils n'étaient pas en mesure de payer les médicaments nécessaires si le diagnostic posé sur leur fils se confirme. Le traitement consisterait en une série d'injections d'hormones, chacune coûtant 10000 pesos mexicains, l'équivalent de 446 euros. Une somme exorbitante pour ce couple très modeste. Cette situation rend la famille de Luis Manuel folle d'inquiétude : "Dans certains cas, des enfants sont morts d'une attaque cardiaque due à leur obésité." martèle le père du garçon 'Tous les gens qui feront un geste auront les preuves que leur argent sert bien à payer le traitement de notre fils. Toute aide qui lui sera apportée, petite ou grande, est bonne pour lui'".

people closer